ACCUEIL    PORTFOLIO     TECHNIQUE    ACTUALITES    LIENS    SERVICES



Boitiers : actuellement j'utilise les boitiers Canon EOS 6D  7D.



Objectifs :
SIGMA 180mm macro HSM

Ce téléobjectif est spécialement conçu pour la macrophotographie.
Avantages : la distance de prise de vue par rapport au sujet est assez importante, ce qui permet de ne pas effrayer les insectes les plus craintifs - les flous d'arrière plan sont très dilués - la qualité optique est excellente.
Inconvénients : le poids - l'absence de stabilisation qui rend la photo en basse lumière difficile (flou de bougé). L'adjonction d'un trépied est souvent nécéssaire dans des conditions de faible éclairage.






SIGMA 150mm macro HSM
 

 Même caractéristiques que le 180mm mais plus lumineux, ouverture maxi f : 2,8 et focale un peu plus courte. Plus léger également; il permet de réussir des photos à main levée plus difficiles avec le 180mm.





CANON 100mm macro


Focale idéale pour débuter, ce petit téléobjectif assure une qualité optique hors du commun et procure des images d'une netteté époustoufflante ! Objectif léger et passe-partout, c'est un achat que je conseille vivement.





CANON 50mm f : 1,8
 

Auquel j'ajoute des bagues allonge KENKO.
Avantages : excellente qualité optique - très lumineux (ouverture maximale a f: 1,8) - des flous magiques.
Inconvénients : la distance entre le sujet et la lentille frontale est très courte (quelques centimètres) - la mise au point est difficile - c'est donc une technique plus adaptée aux sujets immobiles (gouttes d'eau, flore).


La lumière

Elément primordial de la photographie, la macro n'échappe pas à cette règle.
Personnellement je privilégie la lumière naturelle, qui est pour moi la meilleure source d'éclairage. Mais dans certains cas, l'utilisation du flash sera nécessaire, pour "déboucher" certains sujets les plus sombres. Pour ce faire, j'utilise le flash interne du boitier ou un flash dédié, auquel j'ajoute un diffuseur disposé sur l'objectif et qui vient atténuer et disperser la lumière trop dure de cet éclairage artificiel. La méthode "fill-in" permet d'utiliser le flash tout en conservant une bonne exposition d'arrière plan. C'est la méthode que je préconise, car elle évite les fonds noirs pas très esthétiques.

Le trépied

Elément indispensable dans certains cas : la photo en lumière faible, par exemple le soir, ou dans des conditions de lumière difficiles, entraîne des vitesses d'oturation lentes. Le trépied évite le flou de bougé et permet des prises de vue stables; il aide également à effectuer une mise au point précise sur les rapports de grossissement importants.

Inconvénient : dans certains endroits, où la flore est dense, il est difficile à utiliser.








HAUT DE PAGE



Copyright Eric Egéa 2014 Toute reproduction interdite